Comment donner de la visibilité à ta page fan Facebook

 Comment donner de la visibilité à ta page fan facebook Dans cet article, je t'explique : - Comment marche l’algorithme Facebook ? - Qu’est-ce qui pénalise tes publications sur Facebook ? - Les résultats de mon expérimentation de différents types de publication avec mes pages fan pour que tu saches ce qui fonctionne le mieux. - Mon astuce pour que lorsque tu appuies sur le bouton «publier» le maximum de gens voit ta publication. #blogtrepreneure #blogging #facebook #entrepreneure

Comment faire pour être vue par le plus grand nombre de personnes possible sur Facebook ?

 

C’est de notoriété publique, être une entreprise sans avoir une page fan Facebook est quasi inimaginable. Tout business se doit d’exister sur la plateforme. L’un des premiers réflexes de l’internaute après avoir fait une recherche sur Google et d’aller voir sur Facebook pour voir à quoi ressemble les locaux de l’entreprise par exemple, qui se cache derrière la marque, quels sont leurs derniers événements, etc.

Le problème, c’est que plus le temps passe, plus il est difficile pour les propriétaires des pages fan Facebook d’arriver à porter les publications au-devant de ses fans, mais encore plus au-devant de nouvelles personnes.

 
 
Écouter+le+podcast+(1).png
 
 
 
 

Alors pour arriver à défier l'algorithme de Facebook est garder (voir gagner) en visibilité, j’ai pour toi 4 points cruciaux à aborder.

 

1.Comment marche l’algorithme Facebook ?
C’est la toute première question à se poser avant même d’entrer dans quelconque conseil stratégique, car c’est fondamental de comprendre quelles sont les règles du jeu pour pouvoir jouer.

2. Qu’est-ce qui pénalise tes publications sur Facebook ? Faisons le point sur les mauvaises pratiques qui tuent d’avance la portée de tes publications.

3. Résultats de mon expérimentation de différents types de publication avec mes pages fan pour que tu saches ce qui fonctionne le mieux.

4. Mon astuce pour que lorsque tu appuies sur le bouton «publier» le maximum de gens voit ta publication.

 
 

COMMENT FONCTIONNE L’ALGORITHME FACEBOOK

 

Première chose à avoir en tête : l’algorithme change tout le temps. A l’heure où je te donne ces règles du jeu, nous sommes en janvier 2018 et il n’est pas impossible que si tu lis cet article dans 6 mois cela est changé. Pour autant, je pense qu’il y a peu de chances pour que le principe même derrière cet algorithme soit modifié.

Le principe est le suivant : Facebook veut faire en sorte de pousser le contenu le plus pertinent à ses utilisateurs.

Son intérêt est que les gens restent le plus longtemps connecté à la plateforme Facebook et qu’Il n’en sorte pas. Ce qui déjà veut dire que lorsque tu publies des ressources de l’extérieur (article de blog, vidéo YouTube, etc.) Facebook n’aime pas trop.

Compte tenu de ce principe, cela signifie que Facebook met en place un algorithme qui lui permet de donner une note aux publications disponibles pour évaluer laquelle mérite la peine d’être poussée en premier dans le flux d’actualité de son utilisateur (= celle qui a la meilleure note).

 

Comment cette note est-elle calculée ?

Pour se faire, Facebook sur tout un tas de critères. Je vais t’en donner quelques-uns, mais il est certain que la recette complète est précieusement gardée secrète par Facebook.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’à l’instant où tu te connectes à Facebook, il y a des centaines de publications disponibles (puisque Facebook autorise à un individu d’avoir jusqu’à 5 000 amis !). De fait, c’est juste IMPOSSIBLE pour la plateforme de te communiquer TOUTES les publications disponibles. 

Il prend donc toutes ces publications disponibles et va regarder différents signaux :

  • quand la publication a-t-elle été publiée (à l’instant où il y a plusieurs heures ?)
  • ton débit de connexion internet au moment où tu te connectes
  • quels sont les retours utilisateurs faits (est-ce que certaines publications ont été signalées)

 

A partir de là, il va faire une prédiction. Etant donné le type de contenu disponible, c’est le genre de publication susceptible de te plaire, donc il y a le maximum de chances pour que tu commentes, likes, partages, réagisse = que tu engages avec la publication. Et il va calculer au contraire, s’il y a des chances pour que ce soit une publication que tu signales comme indésirable.
 
Et à l’aide de ces trois informations (contenu disponible, signaux envoyés et la prédiction sur ta probabilité que tu sois intéressée ou non), il va donner une note à chacune des publications disponibles. Celles qui auront les meilleures notes vont ressortir au-devant de ton flux d’actualité par ordre de classement.

Maintenant que tu comprends comment ça marche, voyons ensemble ce qu’il ne faut pas faire pour éviter que tes publications soient de fait sabordées par Facebook.


LES PUBLICATIONS À NE PAS FAIRE SUR FACEBOOK


Dorénavant, Facebook va pénaliser toutes les publications générant un engagement artificiel.

Cette règle est toute récente puisqu’elle a été annoncée fin-2017 et ne devrait donc plus tarder à être déployée. 

Que veut-on dire par «engagement artificiel» ?
Ce sont toutes les publications où l’on demande à l’utilisateur de faire une action précise en réaction à notre publication.

il y a exactement 5 types de publications qui sont concernées pour exemple :

  • Vote en cliquant sur une réaction (like, pleurs, colère, joie …)
  • Like la publication
  • Partage la publication avec tes amis
  • Tagues un ami
  • Dis-moi en commentaire
Sans titre.png
Sans titre2.png

Parce que l’on demande explicitement aux utilisateurs d’avoir une action précise, cela fausse l’engagement réel que les gens ont avec la publications. C’est d’ailleurs la raison initiale derrière ce type de publication. Puisque pour améliorer la visibilité des publications, il fallait arriver à obtenir un engagement des utilisateurs, les community managers / propriétaires de pages Facebook se sont mis à faire ce type de publication pour générer ce si précieux engagement. Sauf que Facebook a bien compris que tout ça c’était du fake et a décidé de mettre le holà à ce genre d’engagement complètement artificiel.


Maintenant, il va falloir arrêter de faire ça :

Sans titre.png
Sans titre2.png

 

Par conséquent, quelles sont les bonnes pratiques à avoir pour maintenir un engagement fort de la communauté sans avoir à le quémander ?

 

RÉSULTAT DE MON EXPÉRIENCE

 

J’ai actuellement deux pages fan. Celle de ma page d’entreprise Blogtrepreneure, et celle de non blog plus lifestyle Une Frenchie à Montréal qui n’a pas pour vocation première de faire du business. J’y parle essentiellement de ce qui se passe dans ma vie de Française installée à Montréal. J’y fais des publications très personnelles qui me permettent vraiment de comparer les réactions face à des publications vraiment très personnelles (Une Frenchie à Montréal) et d’autres très professionnelles (Blogtrepreneure).

Ce que je constate, c’est que les publications plus personnelles fonctionnent du feu de Dieu. Là où je vais publication des publications externes, aka mes articles de blog, je ne vais avoir que quelques réactions au compte goutte sur ma page Blogtrepreneure, alors que lorsque je le fais sur ma page Une Frenchie à Montréal pfiouuuu ma portée décolle parce que cela suscite des tonnes de commentaires, de likes et de partages.

screenshot-www.facebook.com-2018-01-22-21-39-27-832.png
 resultat boost de publication facebook page fan une frenchie a montreal

Je me suis donc même aventurée à faire un petit boost de publication sur une audience définie pour voir si cela aurait un effet significatif. Finalement, j'avais quand même fait pas mal le pus gros, mais le résultat est bon. 367 clics sur le lien payé sur 927 au total.

Pourquoi ? 

Parce qu’en partageant des choses plus personnelles, en racontant mon histoire, les gens se reconnaissent dans mon récit, soit parce qu’eux-même vivent la même expérience ou parce qu’ils sont préoccupés par ce sujet. Du coup, cela provoque énormément d’engagements qui n’a absolument rien d’artificiel puisque je n’ai rien fait d’autre que de partager un article de blog. Ce sont des gens qui engagent en me donnant leur avis et leur retour d’expérience.

Alors c’est certain que je n’ai pas du tout le même nombre de fans sur ces deux pages, puisque sur Blogtrepreneure j’en suis à +500 à l’instant où j’écris sur cet article, contre +1700 pour Une Frenchie à Montréal.  Forcément, il est tout à fait normal qu’en terme de nombres de réactions elles soient largement supérieures sur Une Frenchie à Montréal plutôt que sur Blogtrepreneure. Pour autant, il est indéniable que lorsque je partage une histoire personnelle, les lecteurs/fans s'approprient bien plus le sujet et ont envie de donner leur point de vue. C’est d’ailleurs sur ce principe que repose toute la force du storytelling.

 

La leçon à tirer de cette expérimentation est que pour maximiser la portée de ses publications pro, il faut arriver à partager de ton parcours d'entrepreneurs, des coulisses de la vie de ton entreprise, les difficultés que tu rencontres, etc. C’est d’ailleurs ce que j’ai commencé à faire avec Blogtrepreneure, notamment avec cet article sur ma vérité sur le business en ligne ou encore ce que j’aurais aimé savoir avant de me lancer dans l’entreprenariat en ligne. Je suis même allée encore plus loin en utilisant le support vidéo qui a encore plus d’impact que le format texte.

 

Parce que la vidéo c’est clairement un format que Facebook a commencé à mettre en avant depuis plus d’un an et de façon encore plus significative depuis la mise en place des Facebook live. Les gens consomment de plus en plus de vidéos et je suis intimement convaincue que Facebook a l’intention de déployer une plateforme vidéo directement intégrée à Facebook. On peut déjà s’en apercevoir en visionnant des vidéos, avec la colonne de droite qui nous suggère d’autres vidéos, le lancement automatique de la vidéo suivante à la fin de la lecture (comme sur YouTube!). On le sait déjà que Facebook a bien l’intention de rivaliser (voir dépasser) YouTube. Il n’y a qu’à voir l’évolution de l’apparition des vidéos youtube transmise sur Facebook qui sont reléguées à apparaitre sous la forme d’un tout petit encart avec un bouton Play. Clairement personne n’a envie de cliquer. Tout à l’inverse d’une vidéo publiée nativement sur Facebook sur se lance automatiquement sans que l’utilisateur n’ait à lever le petit doigt.

 
 

Je t’encourage donc à faire des vidéos. Que ce soit en live ou enregistré, fais des vidéos ! Ma recommandation c’est de diversifier les types de publication que tu vas faire en termes de contenu : partage les coulisses, raconte ton histoire, donne des astuces, fais des tutos, etc. Tu pourras de toute façon réutiliser tout ce contenu pour ton blog. N’oublie pas que les vidéos Facebook sont tout autant intégrables à ton site web que le sont les vidéos YouTube. Tu n’as qu’à récupérer le code embed, le mettre sur ton site et tu as la vidéo qui s’affiche ! Peut-être que tu préfères être sur YouTube plutôt que Facebook ou tu envisages de faire les deux, c’est un choix à faire. Quoiqu’il en soit, si tu partages une vidéo sur Facebook et espère créer avec un minimum d’engagements, il est essentiel qu’elles soient publiées de façon native pour avoir ce résultat. Tu mets vraiment plus de chance de ton côté en faisant ça plutôt qu’en publiant un lien vers une vidéo externe.


Et enfin, dernier élément pour être sûr que lorsque tu publies un post cela arrive au devant du maximum de personne, il faut que tu prêtes attention à quand est-ce que tes fans sont connectés.

 

 

QUOI FAIRE POUR ÊTRE VU PAR LE PLUS GRAND NOMBRE À TOUS LES COUPS

 

Je sais que sont nombreux sont les articles où tu liras que les bonnes heures pour publier sont avant 8h30 du matin (avant le travail) et après 18h (retour du travail). Sauf que cela ne s’applique peut-être pas à toi. Et moi je peux te dire que cela ne s’applique pas à moi par exemple. 

Pourquoi cela ne fonctionne pas avec moi (et peut-être pour toi non plus!) ?
Mon blog est en français, je m’adresse à une audience francophone. Je suis Française et je vis au Canada. Résultat des courses, mon audience est à moitié sur le Québec et à moitié sur la France (Europe). Autrement dire, publier à 7h du matin pour moi veut dire publier à 13h heure de Paris ! Est-ce que le gens sont autant connecté à 7h du matin qu’à 13h ? Rien n’est moin sûr !

Il te faut donc aller voir dans tes statistiques quand est-ce que ton audience à toi est connectée pour maximiser les chances de publier au meilleur moment.


Avec tout ça, j’espère que cela te donne une meilleure compréhension de comment marche Facebook et comment faire le maximum pour être vu.

 

Est-ce que tu penses qu’avec la pénalisation des publications à engagement artificiel cela va être plus difficile pour toi d’arriver à faire vivre ta communauté ? Dis-moi ça en commentaire !


 

VIENS EN DISCUTER AVEC LA COMMUNAUTÉ