Blog post : quoi vérifier avant de cliquer sur publier

article de blog ce que tu dois vérifier avant de cliquer sur publier

T'arrives-tu d'avoir des moments de doutes sur ce que tu aurais dû vérifier avant de cliquer sur publier ? Et s'il suffisait tout simplement d'appliquer le même process pour le faire les yeux fermés !

 

Si les premiers temps de blogging se traduisent généralement par une soif intarissable d’écrire, portée par le flot des mots, guidés par sa passion et son envie de partage, assez rapidement tu te rendras compte qu’écrire ne suffit pas. Pour passer au stade supérieur, il y a tout un tas de choses auxquelles penser qui sont déterminantes en terme de référencement, de professionnalisme et d’efficacité.

Pour être sûre de ne rien oublier, le plus simple est encore de systématiser ton processus de rédaction avant toute mise en ligne de ton article.

L’objectif de ce processus de validation avant publication est de t’assurer d’optimiser ton article pour favoriser sa lisibilité, son partage et de fidéliser tes lecteurs.

 

L'orthographe

 

Comme une évidence que je t’énonce, mais il faut prendre garde aux fautes d'orthographe qui auraient pu se glisser dans ton texte. Je ne sais pas toi, mais même en relisant mon texte plusieurs fois, il m’arrive encore de retrouver des coquilles qui ont échappé à ma vigilance.

 

Pour t’aider dans cette tâche, des logiciels gratuits et/ou payants peuvent te permettre de faire la chasse aux fautes rebelles. Voici mes trois indispensables :

 

1. Pour la conjugaison :  http://la-conjugaison.nouvelobs.com/

parce que je ne suis pas vraiment une as de la conjugaison avec l’auxiliaire avoir (entre autres!), j’aime vérifier que je n’ai pas fait d’erreurs. Pourquoi avec ce conjugueur en ligne plutôt qu’un autre ? Car, il te permet aussi de conjuguer au féminin, mais aussi, à la voix passive !

 

2. Logiciel gratuit : Cordial. http://www.cordial-enligne.fr/

Tu peux directement copier-coller ton texte dans la boite de dialogue en ligne et identifier les différentes erreurs relevées par le logiciel. À noter qu’il te faut créer un compte pour pouvoir utiliser le logiciel plusieurs fois dans une même journée.

 

3. Logiciel payant : Antidote. https://www.druide.com/boutique/druide/index.php

Alors c’est sûr que c’est un investissement financier (il faut compter 130$), mais vraiment c’est hyper pratique, car il s’installe automatiquement sur tous tes produits du pack Office (Word, Outlook, etc). Du coup, tu peux préparer ton texte et le soumettre à la correction avant publication aisément. Toutes tes erreurs sont soulignées, y compris tes erreurs de style ou de typographie.

exemple antidote

 

Alors oui, c’est certain que tous ces outils ne sauraient remplacer l’oeil d’un expert de la langue française, mais ça permet tout de même de limiter la casse.


SEO Friendly

 

Parce que si ta préoccupation première est d’écrire des articles de qualité, celle qui vient en seconde position doit être de t’assurer qu’ils soient repérables par les moteurs de recherche. Que tes articles soient en ligne c’est bien, que toute personne susceptible par être intéressée puisse tomber dessus, c’est mieux.

Si tu utilises Wordpress, le plug-in Yoast SEO est une référence en la matière pour accompagner de façon très méthodique les utilisateurs dans une rédaction de texte optimisée pour les moteurs de recherche.

 

Si tu utilises Squarespace comme moi, tu n’as pas à te préoccuper de grand-chose, car la plateforme applique instantanément les bonnes balises aux différentes parties de ton texte, sans que tu aies vraiment besoin d’y réfléchir.

 

Cependant, parce que ça ne mange pas de pain, voici quelques règles simples à respecter :

  • Positionner tes mots-clés un peu partout : URL de l’article, titre, sous-titres, corps de texte, description de ton image, il est important de positionner tout un champ lexical autour de ton mot-clé dans différentes parties de ton texte.
  • Écrire au minimum 300 mots (même si on a vu ensemble dans les “5 trucs pour rendre ton blog plus professionnel” que c'était en réalité largement insuffisant”)
  • Positionner au moins un lien sortant vers un autre site

 

Et tout un tas d’autres règles que l’on laissera aux experts du SEO ! Mais voici ce que tu peux déjà faire à ton échelle.

 

Aérer ton texte

 

Une part de moi à envie de croire que si le journal du Monde Diplomatique se lit si peu c’est parce qu’il y a trop de texte à lire (et non pas parce qu’il y est trop difficile d’accès). Conclusion, il est important d’avoir un texte aéré si tu ne veux pas perdre ton lecteur en cours de route, voir le décourager avant même qu’il ait tenté quoi que ce soit.

 

Structure ton texte, crée des paragraphes, insère des images. Tout doit être pensé pour qu’en un seul passage rapide sur ta page d’article, ton lecteur ait pu prendre connaissance des grandes lignes qui bâtissent ton article et décider si oui ou non, il se lance dans sa lecture complète. Inutile de te dire que plus grand monde a le temps de lire de longs articles sur tous les sites qui se présentent, alors on fait des choix. Tu te dois de participer à cette aide à la décision.

 


Le partage sur les réseaux sociaux

 

Pour favoriser le partage de ton article sur les réseaux sociaux, il y a plusieurs éléments à envisager. Si la barre de partage vers les réseaux sociaux en bas de tes articles est une fonctionnalité de base offerte sur toutes les plateformes de blogging, tu ne dois pas t’arrêter là !

 

Tu peux positionner une barre de partage SumoMe sur le côté de tes articles (comme c’est le cas sur ce blog). Si tu ne sais pas comment faire, suis mon tuto pas-à-pas !

 

Propose une image adaptée pour Pinterest pour que tes lecteurs puissent épingler facilement tes articles sur leur tableau de bord.

Épingle-moi ! :)

Épingle-moi ! :)

article de blog ce que tu dois vérifier avant de cliquer sur publier

 

Et afficher des incitations à cliquer pour Twitter comme celle-ci ?

@@ C’est décidé ! Dorénavant, j’appliquerai la méthode @blogtrepreneure pour checker mes articles avant toute publication !@@


Une incitation à l’action

 

On l’a déjà établi précédemment, tu n’écris plus pour toi-même. Tu écris pour ta communauté, pour lui être utile, lui apprendre des choses. Du coup, c’est important d’avoir le souci du dialogue avec tes lecteurs. Pour créer une communauté engagée, je t’invite à lui poser des questions pour initier le dialogue.

 

Par exemple, j’aimerai beaucoup que tu me dises en commentaire si tu avais déjà pensé à te faire une check list des trucs à vérifier avant de publier ton article ?

 

Préparer des phrases d'accroche pour partager ton article sur les réseaux sociaux

 

On arrive à la phase finale. Ton article est prêt à mettre en ligne, maintenant il est temps de réfléchir à ce que tu vas écrire pour partager ce contenu, tout en sachant que chaque réseau social à sa propre spécificité. Il te faut trouver au moins 4 textes différents adaptés pour :

  • Facebook
  • Pinterest
  • Twitter en 140 caractères
  • Instagram avec dans l’idéal 30 hashtags a lui ajouter pour t’assurer le maximum de visibilité

 

Et parce que tu ne vas probablement pas te contenter de ne publier qu’une fois ton article (et le laisser tomber dans les oubliettes), tu peux déjà songer à des textes alternatifs et les programmer à la publication dans les prochains jours/semaines avec un des outils adaptés pour gérer tes réseaux sociaux

 

Alors, te sens-tu prête à appliquer ce système à avant chacune de tes publications ?


REJOINS LE GROUPE FACEBOOK DES BLOGTREPRENEURES POUR EN DISCUTER !