Pourquoi tu n'as pas besoin d'une grosse audience pour réussir

Pourquoi tu n'as pas besoin d'une grosse audience pour réussir - trafic

Désolée, tu fais erreur sur toute la ligne. Tu ne veux pas attirer tout le monde sur ton site et concrètement, tu n’as pas besoin d’une grosse audience pour réussir.

 

Lancer son tout nouveau blog, c’est un peu comme mettre un bébé au monde. Tu as choyé cette idée pendant des mois, tu l’as nourri de tous tes espoirs et tes rêves, tu l’as alimenté de ces beaux articles qui viennent s’afficher en haut de ta page d’accueil. La seule chose que tu attends en retour, c’est du trafic.

Peut-être que tu ne le sais pas encore, pourtant ce n’est pas ce que tu veux. A la fin de la lecture de cet article, tu vas comprendre pourquoi ce n’est pas si important d’avoir un trafic de fou sur ton blog.

 

1. Tu ne veux pas attirer n’importe qui sur ton blog, mais QUELQU’UN.

 

Tu penses probablement que plus de monde connait ton blog, mieux c’est. C’est ce que je me disais aussi quand j’ai commencé à bloguer. 

@@La vérité c’est que tu n’as besoin que tout le monde te connaisse, mais seulement les bonnes personnes.@@


A cet instant, tu penses probablement que je suis tombée sur la tête, pourtant je peux te garantir que non ! 

 

Je comprends cette envie de vouloir toucher le monde entier, cette excitation à être connue et reconnue pour ton travail. D’ailleurs, tu le mérites. Tu t’es consacrée corps et âme à aboutir un projet que 95% des gens n’ont même pas le courage de mettre en oeuvre. Je suis totalement d’accord avec toi, tu mérites une récompense pour ça.

Le truc c’est que, de toute façon :

  • tu ne peux pas plaire à tout le monde (c’est impossible)
  • tu ne peux pas parler de tout (personne ne sait tout sur tout sur tout et tu n’as pas le temps pour ça)
  • et, c’est bien plus facile d’être la spécialiste d’une chose, que la spécialiste de tout.

Conclusion, ton objectif doit être de parler d’un sujet bien précis sur ton blog ET d’attirer uniquement les personnes intéressées par lui. Pas tout le monde, pas n’importe qui, juste des personnes bien ciblées. 

 

En résumé, ce qu’il te faut, c’est :

  • un domaine d’intervention défini
  • un lecteur type bien identifié. (car, c’est pour lui que tu vas écrire) 

 

Si tu écris sur la cuisine vegan par exemple, tu ne t’adresses pas à Monsieur et Mme tout le monde. Tu parles aux personnes soucieuses de leur alimentation et du fait maison.

Si tu écris sur la déco vintage, tu ne peux parle pas aux amateurs d’arts moderne, mais davantage à ceux qui aiment la récup' et le charme de l’ancien.

Tu vois le tableau ?

 

 

2. Comment générer du (bon) trafic sur ton blog ?

 

Maintenant que les bases sont posées, ce dont tu as besoin, c’est d’être identifiable pour un sujet et que les personnes intéressées par ce topic soient capables de te retrouver.

il est temps de rentrer dans le vif du sujet.

 

Proposer des articles qui donnent des solutions à des problèmes

As-tu remarqué le nombre de blogs incalculable qu’il y a sur la toile ? Si tu veux faire la différence, il va falloir commencer à écrire différemment. Je sais, je sais, nous sommes dans une société de voyeurs (qui a soufflé TV réalité ?). 

Tu dois apporter de la valeur ajoutée à ton texte. Ca ne sert à rien d’écrire ce qui a déjà été écrit 10 000 fois ailleurs. Ce qui est important c’est de transmettre à ton lecteur quelque chose. Tu veux lui apporter de l’information, lui donner des éléments de réponses aux questions qu’il se pose, lui donner des outils de réflexion, lui proposer des options qu’il n’avait pas envisagées. Tu vas lui être utile ! 

A moins d’être une célébrité ou avoir une plume hors pair (et encore), ça n’intéresse franchement pas grand monde de lire tes états d’âme, tes coups de coeur et coup de gueule. PAR CONTRE, si tu prends le même sujet sous un angle différent et que tu donnes ton avis, que tu apportes un point de vue étayé, LÀ ça devient intéressant.

Par exemple :
Article version A - [LOOK] j’ai craqué pour de la fausse fourrure rose
Article version B - [LOOK] Comment porter de la fourrure, rester stylée, et ce, sans tuer des animaux.

Bon ok, je sais mon exemple est un peu extrême, mais tu vois où je veux en venir au moins.

C’est de cette façon que tu sauras retenir l’attention de ton lecteur, le faire revenir sur ton site et le pousser de lui-même à repartager ton article sur les réseaux sociaux (car, il en aura tellement retiré que c’est sur qu’il va faire passer l’info à son réseau !).

 

Organiser des challenges

Les challenges sont un très bon moyen pour générer du trafic. Cet article par exemple, a été rédigé dans le cadre d’un challenge appelé  #CoulissesDuBlog. Il a été créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. 

Comment ça marche ? Le principe est de donner un nom à ton challenge (ici #coulissesdublog), de définir une durée à ce concours (1 an dans le cas présent, mais ça peut être 1 semaine, 1 mois, peut-importe) et tu définis des thématiques à traiter tout au long du challenge. Mon article s’inscrit par exemple dans la thématique «trafic de blog». L’intérêt est ainsi de fédérer toute une communauté autour d’un sujet donné. 

Si tu es l’instigateur du mouvement, c’est tout bénéf. On parle de toi, de ton site et on fait des renvois vers la page de création du mouvement (qui se trouve être sur ton blog!). 
Si tu es suiveur, ça peut être la porte d’entrée à ce que d’autres participants découvrent ton travail à cette occasion.

 

Autre exemple : Le magazine Flow a organisé l’année dernière un chouette concours sur les réseaux sociaux. Nom de code #Flow29jours
 

Tout le monde était invité à poster sur ses réseaux sociaux (Facebook et Instagram notamment)  une photo par jour en fonction de la thématique définie, avec le hashtag  #Flow29jours. Les posts les plus réussis étaient ensuite épinglés dans un tableau Pinterest du magazine. Pas mal en terme de visibilité quand on sait que plus de 11 000 personnes sont abonnées à leur tableau. Et c’est sans compter sur le fait qu’il suffit de rentrer ce mot-clé sur les réseaux sociaux pour avoir le plaisir de découvrir par soi-même tous les jours, ce que les autres ont proposé.

 

De cette façon, en participant à ce type de challenge (ou en organisant) tu t’inscris dans un mouvement de plus grande ampleur qui peut te permettre de toucher un lectorat auquel tu n’aurais pas forcément eu accès de toi-même.

 

Apporter ton aide et ton expertise dans les groupes Facebook.

Tu l’as probablement remarqué par toi-même, les groupes Facebook ont la côte ! Impossible de ne pas trouver un groupe qui ne soit pas en rapport avec ton sujet de prédilection. Et si tu n’en trouves pas, qu’à cela ne tienne : crée le tien et invite tes lecteurs à te rejoindre !

Pendant longtemps on a conseillé aux blogueuses de laisser des commentaires constructifs sur les blogs des autres blogueuses, en espérant que tous les autres lecteurs auront la curiosité d’aller cliquer sur le lien renvoyant à ton prénom. Et soit dit en passant, ne soit pas cette personne qui en fin de commentaire laisse le lien vers son site, ça a vraiment un côté pathétique, désolée.

Donc si bien sûr, tu peux toujours laisser un commentaire à la fin d’un article pour partager ton point de vue / féliciter la blogueuse, etc. THE vraie PLACE TO BE, c’est les groupes Facebook. C’est là que tout se passe actuellement. Il y a fort à parier que dans quelques années (peut-être même dans quelques mois qui sait !), une autre plateforme viennent (essayer de) détrôner cette fonctionnalité de Facebook, mais d’ici-là on en profite. 

Évidemment, TU NE VAS PAS poster ton article dans le groupe de but en blanc pour faire ta promo, les administrateurs détestent ça. 

Non, ce que tu vas faire, c’est :
•    te rendre utile
•    te distinguer par tes bons conseils
•    te faire reconnaitre pour ton expertise. 

Bientôt quand les gens se poseront des questions sur ce sujet précis, c’est à toi qu’ils penseront, c’est toi qu’ils tagueront dans les questions pour que tu puisses y répondre et c’est ton site qu’ils iront voir pour découvrir cette incroyable personne qui a toujours la réponse parfaite. Ca, c’est ton objectif. C’est le but ultime à atteindre.

 

3. Une audience qualifiée : la clé du succès.

 

Maintenant, avec tout ça, je pense que tu commences à comprendre pourquoi tu n’as plus besoin de flipper si ta courbe de statistiques ne monte pas au galop. Le plus important est d’arriver à te construire une audience qui soit qualifiée et intéressée par tes articles. 

En réalité,  il n’y a pas besoin d’être une méga star du web pour pouvoir en tirer des revenus. Quand on parle de blogueuses professionnelles, on a souvent en tête ces blogueuses lifestyle spécialisées dans la mode, la beauté, le voyage, etc. Le truc c’est que pour elles, comme pour tous les autres domaines possibles, elles ont cette spécialité qui fait qu’elles se sont démarquées. Là, oui, je suis d’accord : plus de personnes te connaissent mieux c’est. Et, il faut bien admettre qu’il y a des sujets qui sont plus porteurs que d’autres (lifestyle VS la philatélie - passion des timbres). 

Cependant, le secret, c’est que tu n’as pas besoin de bloguer sur un sujet populaire pour réussir. Je pense même que c’est en choisissant un sujet que personne d’autre n’aborde que tu maximises tes chances. Si tu as tes propres produits ou services à offrir, ce qui compte c’est que ton audience cible te reconnaisse pour ton travail de qualité et fasse appel à toi pour répondre à leur besoin. 

Et parce que tu seras devenue la personne de référence à ce sujet, tu vas pouvoir :

  • proposer à des marques, des sponsors, etc. ton image pour promouvoir et en tirer des revenus
  • vendre tes propres produits à une audience déjà convaincue de ta légitimité, ton autorité et de ton expertise sur le sujet.


Alors, dis-moi, quelle action vas-tu mettre en place pour faire grandir ton audience ?


REJOINS LE GROUPE FACEBOOK DES BLOGTREPRENEURES POUR EN DISCUTER !