Partenariats : te donnes-tu vraiment les moyens ?

partenariats : te donnes-tu vraiment les moyens ?

On a toutes fait ce rêve lorsque l’on a commencé à bloguer : un jour, je décrocherai des partenariats !

 

PARTENARIATS. En lettres capitales. L’objectif ultime.

 

Cette relation entre professionnels où enfin les entreprises te remarquent, où les marques te sollicitent. Cette étape tant attendue où tu peux toi-même démarcher sans te faire rejeter ou pire, totalement ignorée.

Moi aussi, j’en ai rêvé, au début…

Et puis comme je ne savais pas trop comment m’y prendre, je me suis consacrée d’abord à faire grandir mon blog en me disant que j’aurais bien le temps de voir après comment ça fonctionnait.

 

Je vais te dire la vérité :

@@Plus ton blog grossit, plus ton audience grandit, plus les partenariats viennent tout seuls à toi.@@

 

Cesse de courir après les partenariats, ils viendront à toi.

A ma grande surprise, les partenariats sont venus tout seuls et je n’ai absolument RIEN eu à faire pour en décrocher. Plusieurs agences de presse m’ont contacté pour savoir si j’étais intéressée d’être ajoutée à leur liste. Ainsi, elles pourraient me contacter et m’inviter aux événements qu’elles organisent pour leurs clients, m’envoyer des produits gratuitement (euhhh… et comment que je veux ?). Tout ça, sans n’avoir rien fait d’autre que de travailler à professionnaliser mon blog. Un look impeccable, des articles de qualité et bien sûr, fédérer une communauté active et engagée.

 

Alors si toi aussi tu rêves de partenariats et d’articles commandités, je voudrais te poser les questions suivantes :

  • Que fais-tu pour améliorer ta visibilité ?
  • Quelles actions entreprends-tu qui ont un impact direct sur la fidélisation de tes lecteurs ?
  • Construis-tu cette précieuse communauté qui est la clé de la réalisation de tes objectifs ?

 

les réseaux sociaux ne sont pas TA communauté, mais ils sont un moyen de t’aider à la fédérer.

Toutes suivent cette même ligne directrice : les réseaux sociaux ne sont pas TA communauté, mais ils sont un moyen de t’aider à la fédérer.

Dans le live de ce dimanche, j’ai relevé pour toi les 3 erreurs les plus courantes que les blogueuses font sur les réseaux sociaux (et je m’inclus dans le lot ! Moi aussi, j’ai fait tout ça) et j’ai donné des conseils pour mieux les utiliser et ainsi s’en servir à bon escient, pour faire grandir ton audience.

Après avoir vu cette vidéo, prends quelques minutes pour toi et réfléchis à quelle action tu pourrais mettre en place dès maintenant, pour optimiser ta présence en ligne.

 

TOUS LES PARTENARIATS NE SONT PAS BONS À PRENDRE

 

Il n'y a pas le temps, j'ai été démarchée par un hébergeur web pour une collaboration. La proposition : placer un lien sur mon article qui dirige directement vers leurs site. Sur le principe, je n'étais pas contre, puisque de toute façon c'est une entreprise dont j'utilise les services, donc pourquoi ne pas le recommander à mes lecteurs ?

Puis au moment de rentrer dans la phase de négociation salariale, les choses ont commencé à se corcer. Un tarif m'a été offert, plutôt minime au regard du trafic que génère mon site. Je n'ai donc pas manqué de leur souligner. J'ai donc eu une première réponse un peu déplaisante expliquant que l'intérêt du client, n'étais pas le nombre de fans, de visiteurs ou quoique ce soit, mais juste du placement de lien pur et dur. En clair, c'était une simple tentative d'amélioration de référencement. Oui, mais voilà. 

 

Cécile de Blog it Yourself l'a hyper bien expliqué. Il y a une différence entre les liens naturels (do follow) et les liens générés artificiellement = payé = acheté = commandité (do follow). Et là clairement, l'entreprise me demandait de :

  • d'accepter de mettre le lien en do follow
  • de mettre de côté le manque de considération pour mon travail accompli (visiteurs, fans etc)
  • de prendre le risque d'être pénalisé par Google pour leurs beaux yeux (parce qu'évidement ce genre de pratiques trompeuses ne sauraient être acceptées par le moteur de recherche).

Voilà exactement pourquoi je ne travaille pas avec des marques et que je préfère miser su moi-même. Je crois vraiment qu'en s’appuyant sur ses propres compétences, en proposer ses produits et services, tu as bien plus à gagner.

 

Alors si tu es prête à prendre les choses en main pour construire ta communauté indispensable à la réalisation de ventes, c'est par ici que cela se passe !


Viens en discuter avec la communauté !