Créer un blog pro qui déchire

 
 Le guide ultime pour créer un blog pro

Tu as enfin envie de passer à l’action et de créer ton blog professionnel ? Alors, soyons claires dès le départ, cela prend du temps en réflexion, en mise en place, en organisation, en rédaction, en tout !

 

Tu lis partout sur le web, crée ton blog en 10 minutes ? Oui, c’est sûr acheter à la va-vite un nom de domaine en mettant son numéro de CB chez un hébergeur, ça prend même moins de 10 minutes. Télécharge Wordpress et,

 

Tadam !

 

Tu as un blog !

 

Non, soyons sérieuses, ce n’est pas ça, créer un blog pro, loin de là. Et, ce n’est pas dit que ça marche non plus. Si tu ne te prépares pas, ton blog ne servira à rien. Donc tu ne vendras rien !

Maintenant, si tu as envie de créer un blog pro qui tient la route depuis le départ, suis les étapes suivantes et tu seras sur la bonne voie.

 avoir un blog pro qui déchire
 

1 - Choisir sa niche

Tu veux créer un blog pro, ok. Mais tu veux bloguer sur quoi ?

Je te le rappelle, même si sur Blogtrepreneure, ce sujet est souvent évoqué, bloguer, c’est aider son audience. C’est répondre à des problématiques et apporter des solutions.

Tes domaines de prédilection

Il faut faire le tri. Tes connaissances, tes passions, tes envies, note toutes ces thématiques possibles.

Pose-toi la question :  parmi les idées mises sur le papier, sur quel sujet pourrais-tu parler pendant des heures ? Le thème pour lequel tu as une source illimitée de sujets à aborder ?

 

Grâce à ce brainstorming, tu élimines et tu retiens la meilleure thématique pour toi. Cette technique te permet aussi d’ébaucher les catégories éventuelles de ton futur blog.

À ce moment là, tu devras répondre à cette autre question : qu’est-ce qui te différencie des autres blogueurs dans cette niche ? Qu’est-ce que tu peux apporter de différent ?

 

Cependant, le blog professionnel a, en plus, l’ambition de devoir faire vivre son auteur, donc le choix d’une thématique rentable est primordiale.

Objectif rentabilité

Si tu choisis une thématique qui n’est pas rentable, tu auras beau faire de supers articles avec des infos super intéressantes, tu ne vendras rien.

 

Qu’est-ce que veut dire rentable pour un blog ?

 

Cela veut dire que les gens sont prêts à acheter ton produit car il répondra à un besoin. Or, sur le web, toutes les thématiques ne sont pas rentables. Par exemple, si tu es enseignante et tu crées un blog pour aider tes confrères avec des méthodes d’enseignement innovantes. Tu pourras avoir une grosse audience parce que tes conseils seront appréciés. Mais, si tu crées des formations que tu veux leur vendre, il y a peu de chances que cela fonctionne.

 

Pourquoi ?

 

Parce que rares sont les enseignants  qui investissent de leur poche pour se former. Ils se forment en interne par l’Éducation Nationale. Ce n’est pas une critique, c’est une réalité.

 

Tu vois mieux la différence ?

2 - Décrire ton client idéal

Tu viens de comprendre que trouver une niche rentable est intimement lié à ton futur client.

 

À qui s’adresse ton blog ?

 
 comment définir son lecteur ideal de blog
 

Reprends ton crayon et ta feuille de papier et mets noir sur blanc tous les aspects qui définissent ton lecteur idéal et peut-être futur client.

Réponds à tous les critères suivants et tu obtiendras ce que les marketeurs du web appellent la fameuse persona :

  • sexe ;
  • âge ;
  • niveau scolaire ;
  • statut familial ;
  • occupations en journée ou métier ;
  • lieu d’habitation (ville; campagne; …) ;
  • hobbies le week-end et en vacances ;
  • quelles difficultés rencontre-t-il ;
  • qu’est-ce qui l’amuse ou lui apporte du bonheur ;
  • quel type d’article de blog il aime lire ;
  • sur quelles plateformes de réseaux sociaux passe-t-il du temps.
 

Si je prends l’exemple de mon blog mamtrepreneure.com, je peux dire que je m’adresse en priorité :

  • aux mamans qui sont au foyer (donc elles veulent travailler de la maison) ;
  • entre 25 et 45 ans ;
  • qui sont en couple ;
  • quelque soit leur lieu d’habitation ;
  • elle aime faire des sorties en famille le week-end, et passer du temps en couple ou avec les copines de temps en temps ;
  • elle cherche à équilibrer sa vie familiale et prendre du temps pour elle ;
  • elle voudrait trouver du temps pour créer son business en ligne ;
  • ses enfants et sa vie de famille sont son socle mais elle aime lire et boire un coup de temps en temps ;
  • elle dévore les blogs sur le blogging, le webmarketing, sur le bien-être et les blogs tenus par les mompreneurs ;
  • Facebook, Instagram et Pinterest sont ses plateformes favorites.

 

Plus tu es précise dans tes descriptions et plus tu seras certaines d’écrire des articles qui répondront aux problématiques de ta cible.

 

En s’adressant à tout le monde, on finit par s’adresser à personne.

Décrire ton lecteur idéal permet à ton audience de s’identifier. Tu commenceras à créer du lien.

3 - Écrire, afficher et dire à haute voix ton mission statement

Le mission statement, c’est quoi ? C‘est ton engagement auprès de l’audience que tu vises. En français, on dit qu’il faut définir sa mission, sa vision et ses valeurs. Cela fait partie des 3 étapes clés avant de créer ton business.

Mon mission statement

Je te propose de répondre à ce petit exercice dans les commentaires quand tu auras fini de lire cet article :

Je blogue à propos de …. (ta niche)
Pour…. (quel est ton lecteur idéal ?)
Afin de les aider à … (problématique à résoudre)
Parce que … (pourquoi veux-tu bloguer sur ce sujet et y passer autant de temps)

 

 
 mission statement
 

 

C’est le moment d’être honnête avec toi-même. C’est pour cela qu’il faut non seulement, l’écrire mais aussi l’afficher sur ton frigo ou à ton bureau ET le plus important le dire à haute voix.

 

Pourquoi ?

 

Pour voir si ça sonne juste. Si tu n’es pas honnête, cela ne sortira pas naturellement. Or, tu dois pouvoir répondre à la question : “Ah mais je comprends pas ton truc, tu blogues sur quoi déjà ? Mais pourquoi tu fais ça ?”. Là, ton mission statement répondra clairement en quelques secondes à la question.

Un bon début de bio

À partir de là, tu peux, toujours sur ta feuille de papier (elle ne te quitte plus, je te conseille même un cahier ;) , compléter ton mission statement avec des adjectifs ou tout autre mot qui te semble utile.

Il ne te reste plus qu’à créer des petites phrases qui te serviront pour rédiger ta page à propos ou la bio de ta barre latérale.

 

Ne sois pas effrayée par la tâche car tu vas devoir rédiger des articles pour ton blog. Prends donc cet exercice comme un entraînement.

4 - Réfléchir au produit pour créer un blog pro

Quoi, déjà ?

 

Eh oui, maintenant que tu as ta thématique, une ébauche de tes catégories, que tu sais à qui tu vas t’adresser, en quoi tu vas les aider et pourquoi tu le fais, il est temps de penser au produit.

 

Commençons par le début, le meilleur moyen de capter l’attention d’une audience pour la fidéliser et éventuellement la transformer plus tard en clients, c’est en leur offrant un produit gratuit.

Je t’offre un petit cadeau

C’est ce qui a de beau avec internet. Il y a plein de ressources gratuites. Des formations, des guides PDF, des e-books, des workbooks, etc. C’est génial tout ce que tu peux apprendre gratuitement. J’ai suivi la formation d’Annelise sur 5 jours pour poser les bases de ton blog pro et si tu ne l’as pas suivie, c’est par ici. Vraiment, c’est une mine d’infos. Mais si tu es maman et que tu cherches à t’organiser dans ton business avec tes enfants je te propose un guide à télécharger.

 

Cela permet à ton audience de savoir si ce que tu transmets à de la valeur. Si oui, tes nouveaux abonnés (ah les abonnés ! j’y viens un peu plus tard) ne se désinscriront pas.

 

En plus, il est aujourd’hui primordial de lancer ton blog pro avec une ressource gratuite dès le 1er jour. Car dès le 1er jour, tu dois capter les emails de tes visiteurs, les fameux abonnés. Sans eux, tu ne pourras rien vendre.

 

Alors même si la pop-up est décriée, même si les gens se plaignent de recevoir des mails et des mails, la fenêtre pop-up (ou tout autre dispositif pour capter les mails) et les envois réguliers de newsletters sont INDISPENSABLES. C’est ce qui permet d’attirer et de fidéliser les abonnés.

 

Franchement, je rigole quand je lis “les pop-up, dès que j’en vois une, je quitte le site”. Ah ok pas de problème. C’est dommage car tu passes peut-être à côté du contenu que tu recherchais tant et puis, cliquer sur la croix pour fermer la fenêtr pop-up ou cliquer sur la croix pour fermer l’onglet, il faut toujours faire un clic parmi des centaines par jour. Enfin, personne ne t’oblige à t’abonner donc, si cette fenêtre permet à d’autres de le faire tant mieux. En plus, c’est ce qui marche le mieux.

 

En tout cas, ce petit cadeau de bienvenue à tes abonnés te permet de leur envoyer des mails qui finiront par proposer ton produit quand il sera prêt.

Je prévois mon produit à vendre

Penser ne veut pas dire vendre d’emblée !

 

Mais, tu veux créer un blog pro et qui dit pro dit qu’il faudra vendre à un moment donné.

 

Souvent, les blogueurs qui veulent faire un blog pro, se disent je vais d’abord publier et publier puis encore publier, je réfléchirai au produit après.

 

Erreur !

 

N’oublie pas, on dit dans le point 1, que l’idée doit être rentable. Alors on assume ! Tu veux un jour vendre grâce à ce blog.

Mes abonnées sont bien conscientes que je vais leur proposer quelque chose même si sur mon blog rien n’est à vendre pour le moment. Certes l’affiliation peut apporter un petit complément mais les pubs ou le partenariats, je n’y crois pas, tout simplement parce que sur le long terme ce n’est pas viable.

 

Donc que veux-tu proposer ? Une formation, des printables, du coaching, des ebooks, … ? Tous les produits numériques ou accompagnements sont possibles. En fonction de ces produits et du contenu que tu veux y partager, tu pourras orienter tes articles de blog.

 

Ils devront répondre à la problématique de ta cible mais ils devront petit à petit amener ton audience vers ton produit.

Annelise l’explique parfaitement bien dans ses vidéos et dans ses articles.

Il faut créer du contenu qui amènera tes lecteurs à l’achat dès qu’ils seront prêts.

5 - Miroir mon beau miroir, comment je m’appelle

Il y a des milliers d’articles sur le net qui te diront comment trouver un super nom pour ton blog. Mais comme tu es en train de me lire et que cela fait partie des grandes étapes de la création de blog, je vais te donner ma méthode.

 

Avec tout le travail en amont que tu viens de faire, tu dois pouvoir écrire les mots-clés en rapport avec toi, ta thématique, ton audience, etc. N’hésite pas, fais-toi plaisir, c’est pas limité en nombre de mots.

 

Comme pour ton mission statement, utilise ces mots et essaie de les mixer pour voir ce qui en ressort.

Blogtrepreneure, c’est la résultante de blog et entrepreneure. C’est exactement ce que Annelise t’aide à faire.
Mamtrepreneure, eh bien… tu as compris, non ?

 
 
 trouver nom de blog
 

 

Maintenant, fonce vite sur ton ordi (enfin fini le papier !!!) et vérifie sur internet si les noms de domaines que tu as réussis à créer sont dispos.

 

Attention  !

 

N’achète pas encore. Même si la CB te démange, retiens-toi.

Avant, vérifie si le ou les noms de domaines retenus sont aussi disponibles sur les plateformes de réseaux sociaux pour diffuser la bonne parole de ton blog.

Les gens te reconnaîtront plus facilement.

 

Si tous les feux sont au vert, commence par créer les profils de réseaux sociaux ou modifier tes profils persos pour éviter d’en avoir trop à gérer.

L’avantage, c’est que c’est gratuit et cela sécurise le profil tout de suite.

Maintenant, tu peux enfin réserver ton nom de domaine chez l’hébergeur de ton choix si tu veux créer ton blog sous Wordpress, ou directement chez Squarepace.

6 - Choisir ses réseaux sociaux

Tu as remarqué, je dis choisir et non pas établir une stratégie. C’est totalement volontaire.

À ce stade, il s’agit de préparer ton invasion sur les réseaux.

Il faut donc commencer par choisir lesquels.

 

Mon conseil, concentre-toi sur 2 réseaux sociaux max au départ. Fais le choix selon ton activité et là où se trouvent tes lecteurs idéaux (rappel, rappel…) .

Ensuite, focus sur la description des profils. Ta photo est le premier point de reconnaissance.

 

Tu peux opter pour un logo mais les gens se fient aux gens, surtout au début quand on essaie de bâtir une marque. Une photo de ton plus beau sourire, ça rassure !

Ensuite, le texte de ta bio. Pense à l’impact des mots sur un visiteur qui lit ton profil rapidement.

Que doit-il savoir de toi ? De ton business ? De ton blog ?

Que veux-tu que la personne fasse quand elle a visité ton profil ? S’abonner à ton profil ? S’inscrire à ta liste d’abonnés ? Visiter ton blog ? Partager tes contenus ?

 strategie reseaux sociaux

Évidemment, je te conseille fortement que ton visiteur s’inscrive à ta liste depuis ton profil puisque c’est elle qui te fera vivre. Mais pour cela, tout dépend de ce que tu vas communiquer et des liens que tu placeras.

7 - Créer son blog pro avec Wordpress ou Squarespace ?

C’est la grande question du débutant. Perso, je suis sous Wordpress avec wordpress.org et pas .com. Et je m’en sors, car dans ma précédente activité d’assistante indépendante, j’avais créé un site Wordpress que j’avais réussi à bien référencer. Donc naturellement, j’y suis retournée et je commence à m’y connaître pas mal. Pas autant que d’autres, mais pour le moment, ça me va.

 

Annelise recommande fortement Squarespace. Elle sait le manipuler et t’aide dans ses vidéos à le configurer ou à le mettre en français. Peut-être que je ferai la bascule, qui sait ?

 

Je pense que c’est un choix personnel selon ses propres compétences techniques, son budget et le temps disponible pour découvrir la plateforme. Squarespace est peut-être plus intuitif que Wordpress. Mais attention, la nouvelle mise à jour qui arrive bientôt va venir concurrencer directement les plateformes qui utilisent le glisser-déposer à la façon d’un page builder comme Squarespace.

 

Dans tous les cas, je te le dis tout de suite : NON on ne crée pas un blog pro pour 0 € ou $0.

C’est de l’utopie pure.

Qui monte une boîte avec 0 € ? Quel sérieux et professionnalisme cela montre ?

 

Mon blog me coûte environ 70€/ an parce que j’ai choisi un hébergeur qui n’est pas 1&1 ou OVH, j’ai acheté un thème à $60 et un pluggin à 60€. Voilà ce que m’a coûté la création de mon blog jusqu’à présent.

 

Squarespace coûte $17/ mois si tu choisis la formule en paiement annuel. Mais rien à ajouter, pas de pluggins ou de thèmes tout est inclus et le changement de thème est illimité. C’est une formule clé en main avec domaine inclu. Annelise saura mieux t’en parler que moi.

8 - Ne pas oublier l’auto-répondeur

Voilà, voilà ! On y est enfin, on va parler du graal, la liste d’abonnés.

Et, pour les obtenir, il faut obligatoirement un auto-répondeur.

Il sert à récupérer les adresses mails saisies dans les zones d’opt-in (pop-up, formulaire d’inscription à la newsletter, etc.). Techniquement, ces opt-ins sont connectés à l’auto-répondeur.

 

L’idée c’est que ces fameuses adresses mails soient stockées quelque part et que tu puisses les utiliser pour programmer et envoyer des newsletters dans lesquelles tu leur parleras de tes produits si tu en as à vendre. C’est aussi avec l’auto-répondeur que tu pourras délivrer tes produits gratuits comme tes pdf par exemple.

 

Dans la longue liste des auto-répondeurs, il y en a des gratuits au départ qui deviennent payants à partir d’un certains nombre d’abonnés comme Mailerlite (en français) ou Mailchimp (en anglais). Il y a les payants dès le départ, mais tu sais pourquoi tu payes avec Aweber, Sendingblue, ou Convertkit (mon chouchou).

Bref, il y en a pour tous les goûts. Ce fournisseur t’aide comprendre d’où viennent tes abonnés, quel produit a été téléchargé, quel lien a été cliqué, etc.

Tu pourras alors réaliser des campagnes d’emailing et surtout envoyer une séquence de mails de bienvenue en automatique dès qu’ils s’abonnent.

 

C’est la base.


 

Important :

À partir du 25 mai 2018, la nouvelle loi européenne sur la protection des données personnelles rentre en application. C’est la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). Cette loi vise à protéger les particuliers qui donnent leur adresse mail et autres données personnelles sur les sites.

Les entreprises devront obligatoirement expliquer sans ambiguïté que l’adresse mail sera utilisée pour envoyer des newsletters et vendre ses propres produits. Il va falloir laisser le choix au lecteur de confirmer ou de ne pas accepter l’utilisation de son mail.

 

Les différents auto-répondeurs sont sur les starting blocks pour mettre à jour leur procédure et permettre à leurs clients de proposer ces choix à leurs abonnés. Cette nouvelle loi concerne les résidents européens mais les sites et blogs non européens sont eux aussi directement concernés si leurs abonnés sont eux européens.

Si vous voulez en savoir plus, c’est le sujet très tendance en ce moment mais il nécessite un article à lui tout seul. Alors, je vous envoie vers cet article de Codeur .

 

Finalement, après ce long article, j’espère que tu as compris ce n’est pas un long fleuve tranquille qu’on traverse en 10 minutes. Après avoir fait tout cela, tu pourras penser aux articles de blog qui viendront alimenter ton blog et créer un calendrier éditorial. Mais ça, c’est pour un autre jour, je pense que tu as assez de travail et n’oublie pas de mettre ton mission statement dans les commentaires.

Alors ne perds pas de temps et mets-toi à l’œuvre tout de suite !


Article invité

Je suis Céline. Je suis maman entrepreneure, à l’origine du blog mamtrepreneure.com.
Les mamans au foyer ou celles qui vont le devenir ont souvent envie de faire quelque chose en plus pour s’épanouir en dehors de leur rôle de mère. Il ne s’agit pas toujours de séparer les deux. Mamtrepreneure aide les mamans à se servir de ses forces et qualités de maman pour développer un business en ligne. Pour aller plus loin j’accompagne les mamans individuellement pour leur projet unique.
Pour faciliter et libérer du temps aux entrepreneurs de tout horizon, je suis aussi rédactrice web freelance. Le web et le SEO sont une passion que j’ai transformé en métier.
Ce qui me motive au quotidien ? Réussir à en faire moins pour gagner plus et avoir plus de temps pour me consacrer à ce et ceux que j’aime.

Céline Michelot.


 

VIENS EN PARLER DANS LA COMMUNAUTÉ